POWDER MOUNTAIN - Véritable coup de coeur pour un voyage en UTAH

Portrait de Paul Ethier
POWDER MOUNTAIN - Véritable coup de coeur pour un voyage en UTAH
Powder Mountain, Utah,
Dimanche 15 janvier 2017
C’est avec un sourire aux lèvres que je repense à notre journée à Powder Mountain au Utah. Dimanche 15 janvier dernier, nous prenions l’avion en soirée vers le #Québec, donc nous n’étions pas convaincus de faire du ski en cette journée. Mais tant qu’à être au #Utah… C’est alors qu’on a décidé d’en profiter pour faire notre huitième et dernière journée de ski de notre périple, et c’en était toute une!
Gros soleil mur-à-mur, température clémente, bonne compagnie, excellentes conditions, quoi demander de plus! En arrivant à la station en matinée, on a rencontré Jean-Pierre, un #Québécois qui vit au #Utah depuis 14 ans, qui est en charge du marketing à #PowderMountainn. Quelques minutes plus tard, il enfilait ses bottes pour nous faire découvrir la station qu’il aime tant!
Première destination : #PowderCountry. Un immense secteur d’environs 1200 acres de terrain skiable qui ne voit jamais de machinerie pour damer les pentes…. Donc toute cette zone en poudreuse pour ceux qui veulent bien s’y aventurer! La beauté de ce secteur est qu’il est accessible par 3 télésièges distincts vous donnant la possibilité de skier ou surfer sur 2 versants différents, c’est-à-dire de chaque côté de la rue qui mène à la station, descendre jusqu’à la rue et revenir vers le télésiège ‘’#sundown’’ ou le chalet principal… en autobus! Une expérience dépaysante qui est incluse dans le prix régulier de votre billet et que vous devez absolument essayer!
C’est en attendant l’autobus que l’on a tranquillement compris qu’à Powder Mountain, rien ne sert de courir. Nous sommes un dimanche d’une fin de semaine fériée, 4 jours après la fin du cycle de tempête de neige, et il reste des tonnes de poudreuse vierge partout à travers les 8464 acres de terrain qui sont offerts ici! En voyant les habitués de la place à l’autobus ainsi qu’à travers de sympathiques rencontres tout au long de la journée, on a compris que Powder Mountain méritait d’avoir un tel nom. Le stress que les amateurs de poudreuse du Québec connaissent les matins de ‘#’PowderDay’’ pour essayer d’en avoir le maximum est vraiment moindre ici. Les locaux savent qu’il va rester de la poudreuse pendant des jours en fouillant dans les multiples racoins de ce terrain gigantesque. La première chaise un lendemain de tempête doit amener plusieurs descentes jouissives, mais, pas besoin de se presser, la poudreuse ne disparaîtra pas en moins de 2 heures ici…. Et comme Jean-Pierre nous a mentionné, la station aime que les choses soient un peu plus lentes ici! Terrain immense, remontées mécaniques placées stratégiquement pour être efficaces, mais quand même éviter les déplacements trop rapides à travers le domaine skiable. Donc ça préserve la qualité des conditions… Est-ce la recette du bonheur?
Donc j’en étais rendu où? Ah oui ça me revient. On remontait la route en autobus suite à notre première descente de la journée dans la poudreuse de ‘’#PowderCountry’’. Nous sommes donc débarqués de l’autobus pour monter la chaise ‘’sundown’’, et ensuite glisser quelques centaines de pieds pour arriver à l’embarquement du ‘’#catski’’ vers #LightingRidge! Et oui, à Powder Mountain, vous pouvez aussi décider de remonter en ‘’#Catski’’ pour des remontées uniques sans guide pour 25$, et ce, dans 3 secteurs différents de la station! Donc 6 télésièges, 3 remontées terrestres, 1 autobus et 3 ‘’catski’’ avec extra $$ font l’offre combinée de remontées à Powder Mountainn, assez diversifié! Et je n’ai pas parlé de James Peak qui est accessible à pieds, ni de l’héliski ou des terrains de ‘’#Catski’’ guidés à la journée dans les zones juste l’autre côté du domaine skiable! Disons que l’offre est assez variée ici pour ne jamais vous ennuyer! Important de mentionner aussi que le terrain desservi par les ‘’#Catski’’ à l’intérieur du domaine skiable, soit ceux à 25$ par remontée, peut également être visité si vous préférez monter par vos propres moyens à pieds, en raquettes ou en peaux.
Vient alors le temps de débarquer du #Catski, Jean-Pierre veut nous diriger vers les arbres qui sont encore dans l’ombre, dans l’espoir de trouver une neige poudreuse légère, puisque certains aspects de la station exposés aux chauds rayons du soleil ont potentiellement vus la texture de neige s’alourdir et se consolider tranquillement. Il avait vu juste, c’est une descente dans la neige de qualité qui nous attendait de ce côté!
Heureux de la qualité de neige qu’il a trouvé sur ce versant, Jean-Pierre nous a donc pointé un secteur entre le ‘’#CobabeCanyon’’ et la chaise ‘’#Paradise’’ qu’il croyait nous offrirait du bon ski. Pour s’y rendre, la chaise ‘’#Paradise’’, ‘’#HiddenLakeExpress’’ et le poma ‘’#Sunrise’’ seront nécessaires pour s’y rendre. On mentionnait que tout était plus lent ici et que c’était parfait comme ça?
Ajoutons également que la station limite le nombre de passes de saison vendues à 3000, ainsi que le nombre de billets journaliers à 2000. Donc si vous imaginez une journée 100% capacité dont tous les détenteurs de passes de saison sont présents (pratiquement impossible), vous aurez un maximum de 5000 personnes, sur 8464 acres… Enlevez les gens qui sont assis dans les multiples remontées, il y a peu de gens par acre lors de vos descentes…
C’est pourquoi on a pu se faufiler dans une descente de poudreuse superbe à la suite de ces 3 remontées. Une descente en sous-bois parfois ouverts, parfois un peu plus serré vers le bas, mais en poudreuse du haut en bas… un vrai délice!
De retour à la chaise ‘’#Paradise’’, le temps commençait déjà à presser ensuite pour nous…. Mais qui veut se presser à Powder Mountain? Ceux qui décollent en avion quelques heures après avoir terminé de skier! Mais tout de même, on se devait de retourner faire un tour en #Catski sur Lightning Ridge avant notre départ. Même si en débarquant du Catski, on se dirigeait vers un secteur que Jean-Pierre nous avait conseillé lors de notre premier périple de ce côté, la tentation nous a fait bifurquer en cours de route vers un autre itinéraire! La texture de neige semblait tout de même très intéressante du côté de ‘’waterfall’’ – ‘’big middle’’ et ‘’hook chute’’, et le terrain plus engageant que l’autre versant.
Les deux derniers secteurs mentionnés étaient dans l’ombre, donc on a pris le risque de valider si la texture de neige serait aussi bonne que l’autre versant! On n’a pas été déçus, loin de là! Une descente experte style couloir entre rochers et petites falaises nous a mis sur le qui-vive, et nous a offerts à Isabelle et moi des sensations et une qualité de neige qui ont surpassées nos attentes! Ce fut ma descente favorite de la journée, sans oublier que les autres étaient tous excellentes!
En bref, cette journée a été un vrai coup de cœur pour nous lors de notre séjour au Utah. On a eu beaucoup de poudreuse dans ce voyage à travers nos 8 jours de ski, c’est ce qui nous a amené au Utah à la dernière minute, et on a été ravis de notre expérience globale. Par contre, le soleil de cette journée, l’ambiance, le terrain, la poudreuse un peu partout 4 jours après le dernier flocon tombé, l’attitude des clients et des employés, le superbe service reçu… Tous des facteurs qui ont rendu cette journée mémorable. Un très grand Merci à Jean-Pierre pour la visite. Le service et l’hospitalité, ce fut vraiment apprécié, on est juste déçu d’avoir manqué de temps en fin de journée pour passer prendre une bière et profiter de l’après-ski au bar rempli d’ambiance avec un ‘’band’’ pour nous faire bouger! Mais avec tout le plaisir qu’on a eu, je crois qu’on peut sincèrement se dire ‘’on se reprendra’’! À la prochaine, Powder Mountain!
 
- David Maurer pour Evaluateur Rsa SportActivites
 
 

 

Tags: